Usinage

14/12/2016 à 14h15 (salle Guy Gautherin) - Soutenance des travaux de Thèse d'Artem GERASIMENKO

La thèse d'Artem Gerasimenko intitulée :
"Etude analytique et expérimentale de l’usinage d’un tube mince"
sera soutenue le mercredi 14 décembre 2016 à 14h15 en Salle Guy Gautherin

Composition du jury :
M. Benoit FURET, Professeur des Universités, IRCCyN, Université de Nantes, France Examinateur
M. Yann LANDON, Maitre de Conférence HDR, ICA, Université Toulouse, France Rapporteur
M. Grigory PANOVKO, Professeur des Universités, IMASH RAN, Russie Rapporteur
M. Philippe LORONG, Professeur des Universités, PIMM, Arts et Métiers ParisTech, France Examinateur
M. Alexandre GOUSKOV, Professeur des Universités, Université de Bauman, Russie Examinateur
M. Mikhail GUSKOV, Maitre de Conférence, PIMM, Arts et Métiers ParisTech, France Examinateur

Résumé :
Ce travail de thèse se concentre sur l’étude du comportement dynamique des tubes minces durant leur usinage par tournage et notamment sur la survenue du broutement régénératif. L’étude de l’usinage de ce type de pièce est pertinente car ces pièces font l’objet d’une large diffusion dans divers domaines industriels tels que la construction aéronautique (notamment moteurs), la construction navale, la production de fusées. Ces pièces ayant une faible rigidité, il est fréquent que des vibrations indésirables se produisent en cours d’usinage. Il est donc intéressant d’être à même de les prédire pour les éviter.
L’approche proposée vise à permettre un choix rapide et efficace des conditions de coupe, et notamment des profondeurs de passe, pour cette opération d’usinage. Pour cela nous proposons de mettre en place un modèle mécanique analytique du tube (modèle de coque mince utilisant un nombre réduit de degrés de liberté) de manière à réduire les coûts numériques et à faciliter l’analyse du phénomène. L’impact de la taille du modèle sur les résultats est étudié (nombre de formes propres) ainsi que de la prise en compte de l’enlèvement de matière (évolution du comportement dynamique) et du déplacement de l’outil. Afin de valider l’approche une expérience a été mise en place et est également présentée dans ce mémoire.

Mots clés : Usinage, tournage, pièces cylindriques à paroi mince, auto-excitation, broutement régénératif, stabilité, auto-oscillations, modèle analytique

Groupe(s) de recherche lié(s): 
DYSCO : DYnamique Structures Systèmes et Contrôle
Syndiquer le contenu