Soutenances

Soutenances de thèses et d'HDR

06/07/2012 - Soutenance de thèse de Rafik Hajrya

 

 

Vous êtes cordialement invités à la soutenance de thèse de Mr Rafik Hajrya qui se déroulera :

le vendredi 6 juillet 2012 à 10h30 en Amphi Pinel.

Contrôle Santé des Structures Composites : Approche Expérimentale et Statistique 

Résumé : L'industrie aéronautique utilise des matériaux toujours plus performants pour ses avions et systèmes spatiaux. Ainsi, pour réaliser les communications, les avionneurs souhaiteraient aller vers une réelle intégration des structures antennaires à la structure de l’avion et donc de passer de la structure antennaire vue comme équipement embarqué à la structure antennaire devenue équipement intégré. Notre travail de thèse se situe dans le cadre du projet MSIE (Matériaux et Structures Intelligentes pour l'Electromagnétisme). L’objectif de ce projet est de répondre aux demandes du secteur aéronautique, en évaluant le concept de nouveaux matériaux susceptibles de permettre la réalisation de structures antennaires conformées, compactes et reconfigurables. Cette adaptabilité suppose que ces structures soient reconfigurables et donc capables, une fois munies de capteurs/actionneurs, de réaliser un contrôle actif de la directivité, du rendement et du gain des structures antennaires.  Il est alors apparu nécessaire d'adjoindre à ces futures structures, une fonction de Contrôle santé ou Structural Health Monitoring "SHM", de manière à pouvoir détecter d'éventuels endommagements (impact, délaminage entre le réseau d’antennes et la structure composite, rupture des fibres, etc.…) susceptibles de se produire au cours du vol ou au cours du vieillissement de la structure. C'est dans le développement de la fonction SHM que s'inscrit ce travail de thèse. A cet effet, nous avons réalisé des dispositifs expérimentaux en tenant compte des demandes de l’industriel. Ces dispositifs comportent des structures composites antennaires munies de capteurs et d’actionneurs piézoélectriques. A travers les informations transmises par les capteurs, nous avons développé deux méthodes de détection de l’endommagement à base d'Analyse en Composantes Principales (ACP) et d'Analyse en Composantes Indépendantes (ACI). Ces deux méthodes sont des approches statistiques qui ne nécessitent pas la connaissance du modèle mécanique de la structure à surveiller. Il s’agit de méthodes traitant des observations vectorielles (multivariées) transmises par les capteurs piézoélectriques, afin d’en extraire des caractéristiques de fonctionnement de la structure à l’état sain et de la structure dans un état inconnu. La comparaison entre ces caractéristiques nous a permis de calculer pour chacune des deux méthodes, un résidu indicateur d’endommagement. Nous avons complété ce résidu par une robustification de la prise de décision et cela par le calcul d’une borne, au-delà de laquelle l’endommagement est détecté.

-->

Groupe(s) de recherche lié(s): 
DYSCO : DYnamique Structures Systèmes et Contrôle
Syndiquer le contenu