Emilie Le Guen, Etude du procédé de soudage hybride laser/MAG :Caractérisation de la géométrie et de l’hydrodynamique du bain de fusion et développement d’un modèle 3D thermique, 11/04/2010

Etude du procédé de soudage hybride laser/MAG :Caractérisation de la géométrie et de l’hydrodynamique du bain de fusion et développement d’un modèle 3D thermique

 le 4/11/2010 à 14h, à l'ENSAM 151 Boulevard de L'Hopital, 75013 paris

Résumé :

 Le soudage hybride laser/MIG-MAG présente des avantages très intéressants par rapport au soudage laser ou au soudage à l'arc MIG-MAG utilisés séparément. Il permet notamment une productivité plus élevée grâce à des vitesses de soudage plus grandes, une plus grande tolérance d’accostage et la possibilité d’améliorer la métallurgie du cordon de soudage. Par contre, il nécessite d’ajuster un grand nombre de paramètres opératoires pour obtenir un procédé optimal. Afin d'utiliser efficacement ces techniques pour la production industrielle, il est donc nécessaire de comprendre précisément les phénomènes physiques complexes qui régissent ce procédé de soudage. Cette compréhension est également nécessaire pour l’élaboration de simulations numériques adaptées à ce procédé. Dans un premier temps, une étude expérimentale a été réalisée sur les procédés de soudage MAG, laser et hybride laser/MAG hybride sur l’acier S355. L’influence des paramètres opératoires est analysée à l’aide des observations obtenues par caméra rapide ainsi que les macrographies des cordons de soudure. La déformation de la surface du bain de fusion induite par la pression d’arc, la longueur du bain de fusion, le détachement des gouttes et les vitesses en surface du bain de fusion ont été analysés plus en détail. Dans un deuxième temps, un modèle numérique a été développé à l’aide du logiciel COMSOL Multiphysics® pour les procédés de soudage MAG, laser et hybride laser/MAG. Ceux-ci permettent de calculer le champ de température au sein du métal à partir d’un modèle 3D quasi stationnaire. L’originalité du modèle MAG et hybride réside dans la prédiction du profil de la surface du bain fondu pour déterminer la géométrie 3D en prenant en compte l’apport de matière. L'influence de divers paramètres tels que la puissance d’arc et la vitesse de soudage sur le rendement et le rayon de distribution de la puissance d’arc ainsi que sur la pression d’arc est analysée par le biais de validation avec plusieurs résultats expérimentaux et différents cas de calculs.

Centre(s) de ressources lié(s): 
Laser